Le soudage MIG

La soudure industrielle

La soudure industrielle est un métier en perpétuelle évolution, le soudage des pièces métalliques ou plastiques est l’un des gestes emblématiques de l’industrie. Toutefois aujourd’hui c’est un métier de plus en plus technique, notamment à travers l’utilisation de procédés robotisés ou semi-automatiques. Il existe aujourd’hui de nombreux procédés de soudure industrielle utilisant la précision des robots pour effectuer des tâches répétitives, et parfois dangereuses pour l’homme.

Alors qu’en même temps les techniques de soudure industrielle s’améliorent sans cesse, c’est notamment le cas pour la soudure TIG, largement utilisé dans la soudure orbitale lorsqu’il s’agit de souder des tuyaux. Les procédés de soudure industrielle permettent d’obtenir une qualité de soudure inégalable, puisque la continuité de la matière entre les deux éléments s’effectue au niveau atomique.

Dès lors les deux pièces soudées entre elles n’en forment plus qu’une seule, ce qui améliore de façon drastique sa robustesse. Pour cela, le soudage requiert une dilution du métal d'apport dans les matériaux à souder. Lorsque le métal d'apport est différent des pièces à souder ou que ces deux pièces sont de métaux différents, on parle de soudo-brasage, même si la technique de soudure reste identique.

Les techniques de soudure industrielle sont en constante évolution

Le soudage est utilisé par l’homme depuis l’Antiquité, c’est un moyen d’assemblage permanent qui permet d’assurer la continuité de la nature des matériaux assemblés. L’attrait de la soudure industrielle en particulier, c’est qu’elle ne nécessite aucun apport de pièces et produits d’union comme les rivets, les agrafes, ou encore des boulons.

Lorsque l’on parle de soudure industrielle, la liste des matériaux à souder est exhaustive, d’autant plus que les techniques de soudure industrielle s’améliorent sans cesse. Aujourd’hui l’on regroupe principalement dans la soudure industrielle, la soudure aluminium, la soudure cuivre, la soudure inox, la soudure de la fonte, la soudure de l’or, la soudure du zinc, la soudure du plastique, et même la soudure du bois. En fonction de la matière à souder, le poste à souder va fournir une élévation plus ou moins importante de la température.

La soudure industrielle et la sous traitance soudage

En effet, en fonction du métal, de l’alliage de métaux, ou du nouveau matériel ayant des caractéristiques propres, la soudure industrielle va utiliser une technique de soudage différente. Ainsi parmi les techniques les plus utilisés par l’industrie l’on peut citer le soudage TIG, le soudage MIG MAG, ou encore le soudage plasma. À noter que le soudage au laser et à l’ultrason fait actuellement l’objet d’une recherche et développement frénétique dans les laboratoires des plus grands industriels et spécialiste de la soudure.

Les couts des postes à souder industriels sont en baisse constante, ce qui explique pourquoi la soudure industrielle se démocratise. Ainsi aujourd’hui de nombreuses PME propose de réaliser les travaux de soudure. La sous-traitance soudage est un secteur en croissance continue, notamment lorsqu’il s’agit de la production et de la fabrication de pièce mécano soudée, ou la réalisation de soudage en petite et moyenne série.